Pourquoi assurer son vélo ?

Amateur de balade sur deux-roues, passionné et compétiteur ou bien usager pour les déplacements quotidiens, profitez paisiblement de ce sport extérieur et roulez en toute sérénité en étant assuré. Chaque année, un grand nombre de cyclistes sont victimes d’un accident. Dès lors que vous utilisez un vélo, il est indispensable de respecter les règles de sécurité mais également de savoir apporter tous les réglages nécessaires afin de rouler en toute sécurité.

Tout savoir sur l’assurance vélo

A l’inverse d’une voiture, moto ou scooter, aucune loi impose d’assurer son vélo. Néanmoins, les imprévus de la vie vous invitent à vous préserver en adhérent à un contrat d’assurance approprié.

pourquoi assurer son vélo

Un cycliste amateur a la possibilité d’opter pour deux types d’assurance. La première est l’assurance habitation qui est une des couvertures la plus courante. Elle prend en compte la responsabilité civile, la protection juridique ainsi que la protection contre le vol. La seconde assurance, plus renforcée, est l’assurance accident de la vie. Elle est prise en compte en cas d’accident responsable ou en cas de dommages corporels.

En cas d’accident, les frais sont pris en charge par l’assurance de la personne responsable. Vous êtes responsables ? C’est votre assurance qui doit couvrir les frais. Lorsque le responsable est une autre personne, les frais sont couverts par sa propre assurance.

Avant chaque sortie vélo, il est conseillé de vérifier l’état de votre vélo à savoir la pression des pneus, les câbles de freins ou encore les lumières ou la sonnette. Votre vélo doit être adapté au terrain pratiqué et être réglé à votre taille en ajustant la scelle et le guidon. Lors de vos escapades, il est préconisé de porter des vêtements réfléchissants afin d’être visible par les autres automobilistes. Porter des gants et un casque permet également d’assurer une protection plus importante. Sachez également que le port du gilet jaune est obligatoire depuis 2008 dès lors que vous circulez de nuit en dehors des agglomérations.

Et si je me fais voler mon vélo ?

Afin de réduire au maximum les risques de vol, il est conseillé de souscrire une assurance spécifique même si celle-ci n’est pas obligatoire. Comme précisé précédemment, la couverture responsabilité civile et les dommages corporels de votre assurance « multirisque habitation » vous couvrent lors de vos trajets à vélo.

Selon les assurances, vous pourrez trouver un large choix d’assurance : assurance casse en tous lieux et sans vétusté, assurance casse et vol, assurance responsabilité civile professionnelle. Vous choisirez votre assurance selon la fréquence d’utilisation de votre vélo. Si votre vélo est laissé en extérieur, il est indispensable de sécuriser votre vélo à l’aide d’un antivol. Certaine assurance exige même que les utilisateurs optent pour des cadenas en U.

Si vous réalisez vos trajets domicile-travail à vélo, vous pouvez toucher 0,25€ par kilomètres parcouru. Cette indemnisation IKV est applicable à tous les salariés du secteur privé depuis le 15 février 2016 afin d’encourager les salariés à utiliser un transport sans polluer et d’inciter la pratique d’un exercice physique.

 

Post Author: parlerdetoutorg