Les services d’assurance auprès d’une banque !

            On ne peut nier la similitude du principe de fonctionnement d’une banque et d’une assurance. En effet, tous les deux se basent sur le système d’encaissement de l’argent afin de l’accroitre au mieux pour le rendre après quand le besoin apparait. Pour ces deux organismes incontournables, il s’agit surtout de gérer l’argent qu’on leur donne et de générer des intérêts avec le temps qui constitueraient leur gagne-pain.

            Dans les deux cas, on parle de risque qui impacterai la valeur du service. C’est-à-dire que les taux d’intérêt dans une banque et la prime d’assurance dans une compagnie d’assurance sont déterminés à partir du risque que vous représentez.

Comme tout le monde sait, la banque remplit une multitude de fonctions et propose une variété de services. Maintenant, en addition des fonctions classiques telles que la gestion des moyens de paiement, l’accord de crédits ainsi que le drainage d’épargne, les banque s’est aussi consacré aux produit d’assurance et d’assistance.

En effet, une banque peut vous proposer de nombreux contrats d’assurance. On remarque aussi l’extension des offres d’assurances qui peuvent concerner aussi bien les moyens de paiement, les crédits,  les personnes ou encore les biens (habitation, assurance auto…)

Banque Assurance

            En général l’assurance vous couvre contre un éventuel risque, que vous en soyez responsable ou pas. On différencie entre des assurances qui sont légalement obligatoires, d’autres optionnelles mais fortement recommandées et d’autres encore qui sont facultatives. Dans le cas où vous choisissez de souscrire à auprès de votre banque, votre conseiller bancaire s’occupera de la gestion de vos contrats d’assurance, vous n’avez donc affaire qu’à un seul interlocuteur. A la demande, celle-ci vous présente une proposition d’assurance qui englobe :

  • des informations sur les prix et les garanties ;
  • le projet du contrat d’assurance ;
  • les annexes au contrat ;
  • Un article d’information détaillé ;
  • la liste des risques que l’assurance ne couvre pas.

Quant à vous, vous devez transmettre certaines informations à la banque. Les données nécessaires ne sont pas fixes et varient selon le type d’assurance souscrit. Par ailleurs, il est impératif de bien vérifier et s’assurer des informations communiquées et de leur exactitude sous peine de nullité du contrat ou de ne pas pouvoir être remboursé en cas de sinistre.

Une fois que vous acceptiez la proposition d’assurance faite par la banque, un contrat d’assurance est remis. Celui-ci comprend :

  • les conditions générales d’assurance :
  • Les risques couverts ;
  • Les garanties exclues;
  • Les franchises ;
  • La démarche à suivre en cas de sinistre ;
  • Le paiement des cotisations.

A la signature du contrat, la banque vous remet une attestation d’assurance, un document qui constitue une preuve que vous êtes bel et bien assuré.

Bien que la banque joue un rôle important dans l’attribution des contrats assurance, comme cité avant, elle peut parfois avoir une part de responsabilité dans la résiliation infligé par les assureurs. En prenant l’exemple des contrats assurance auto, on remarque que la plupart des résiliations pour non-paiement sont à cause des prélèvements automatiques qui sont bloqués par un bancaire pour une raison ou pour une autre. L’assuré qui n’a pas certainement le réflexe de vérifier si le prélèvement a effectivement eu lieu ne réagit pas et l’assureur ne recevant pas la cotisation mensuelle peut rompre le contrat d’assurance. La résiliation peut même survenir suite à un changement de banque ou de numéro de compte. L’assureur qui n’a pas enregistré les nouvelles informations peut mettre fin à votre contrat même si vous n’êtes pas responsable de l’incident. Comme quoi il en faut peu pour se retrouver avec une assurance auto résiliée pour non-paiement.

Post Author: parlerdetoutorg